Un film proche de la réalité de l'arrivée d'un bébé!!

Publié le par simply-co

Un heureux évènement,

 de Remi bezancon, avec Louise Bourgoin, Pio Marmai ( !!) : "Elle m’a poussée dans mes retranchements, m’a fait dépasser toutes mes limites, m’a confrontée à l’absolu : de l’amour, du sacrifice, de la tendresse, de l’abandon. Elle m’a disloquée, transformée. Pourquoi personne ne m’a rien dit ? Pourquoi on n’en parle pas ?"

Lors de la sortie du film, je n’avais pas pu aller le voir, pour cause de bébé, de grosse fatigue et du prix d’une place de ciné (ça coute un bras c’est vraiment hallucinant!). Mais hier, seule à la maison, entendez par là « sans Gildas », puisque Léonard était bien là, je l’ai visionné, bien au chaud sous la couette !

Tout commence avec ce jeune couple comme pleins d’autres qui se lance dans l’aventure d’un premier enfant. C’est très bien fait, la réalité confrontée à l’imaginaire édulcoré qui entoure l’arrivée d’un bébé, la vie du couple qui vit tout ça confrontée aux commentaires « pour aider » des amis, belles-mères…  La grosse accumulation de fatigue de la maman qui passe ses journées (et ses nuits) avec bébé. Les incompréhensions de certains face au choix de l’allaitement. Et bien entendu toutes les conséquences sur la vie de couple !

Bien entendu ce film est une sorte de concentré et je ne me suis pas retrouvé dans tout, mais j’y ai retrouvé mon vécu et celui de beaucoup d’aimes qui ont comme nous passé plus ou moins difficilement la première année avec bébé.

Et bien très franchement, j’avais vu « Le plus beau jour du reste de ta vie », du même réalisateur et j’avais adoré, une comédie drôle, émouvante. Je m’attendais donc au même type de film, mais j’ai été un peu déçu car si certains côtés de la grossesse et de l’arrivée d’un bébé avec toutes ses conséquences sur la vie de couple sont  extrêmement bien traités, je trouve qu’un peu plus d’humour  n’aurait pas fait de mal! Un très bon film quand même qui rappel certains moments de ces deux dernières années! 

Publié dans Grossesse

Commenter cet article